Mobileread
Chit-Chat un article sur slate à propos (en autre) du prix de ebooks
#1  filip 08-05-2009, 02:52 PM
Vu sur le web, un article qui décrit bien la situation sur le prix des ebooks et sur ce qui risque d'arriver aux éditeurs.
Par contre très mauvaise critique des liseuses ; dans les deux sens que peut prendre cette phrase : il n'aime pas l'objet, mais raconte aussi n'importe quoi, à croire qu'il a eu un ebookwise dans les mains.

Même moi qui n'ai pas de liseuse, je ne suis pas d'accord avec ce qu'il dit :

Quote
Alors pourquoi ce marché illégal n'a-t-il pas encore décollé? Premièrement, il faut dire que tous ces appareils électroniques sont assez médiocres, et rendent la lecture (de livres, de journaux, de magazines ou même de boîtes de céréales) carrément pénible. La résolution est mauvaise, les polices complètement nulles, et la navigation tout sauf user-friendly. On n'avait rien produit d'aussi pourri depuis l'invention du lecteur 8 pistes. Si vous vous demandiez pourquoi les ventes de livres électroniques ne représentent que 1 ou 2% des ventes totales de livres, ne cherchez plus.
http://www.slate.fr/story/8473/lindustrie-du-livre-cherche-t-elle-se-faire-napsteriser

Sur le prix des livres par contre, je suis tout à fait d'accord avec lui sur son raisonnement (sauf que les lecteurs sont peut être plus attachés à rétribuer l'auteur).

Et votre avis ?
Reply 

#2  Alfy 08-06-2009, 06:48 AM
Oui, j'avais lu l'article original, et la remarque sur les e-readers était un peu délirante. Je dirai même qu'au contraire, par rapport à beaucoup de technologies "émergentes", au-moins en termes d'objectif premier (la lecture), les appareils en question fonctionnent très bien. C'est le bordel qui va autour, qui est plus gênant (software, DRM, bref, tous nos petit lutins préférés).

Par contre, je ne suis pas d'accord avec lui sur la difficulté d'obtenir des fichiers pirates! A la différence de la musique, que son industrie a défendu bec et ongles, les bouquin piratés se trouvent facilement, et surtout en download direct (sans passer par les torrents et autres rapidshare). Mais bon, si l'auteur et les éditeurs tiennent vraiment à croire que c'est si difficile, laissons leur leurs illusions...
Reply 

#3  Grimaud 08-06-2009, 06:53 AM
Il a ceci dit raison sur la qualité très variable des fichiers proposés, parce que contrairement au CD où le logiciel de conversion fait bien les choses, avec un livre, c'est différent : en témoigne la longue étape de relecture faite sur Ebooksgratuits.com pour arriver à un bon résultat.

C'est l'avantage que possèdent les éditeurs : eux ont une version numérique du livre, donc pour eux, la transition se fait simplement. Pour un fan qui fait tout à la mimine, ça prend un temps plus conséquent.

Sans compter que quelqu'un qui scanne un livre, si il veut bien faire, il n'a plus le livre à la fin
Reply 

#4  Alfy 08-06-2009, 06:58 AM
Ouais, sauf que les éditeurs eux aussi vendent des bouquins bourrés d'erreur! D'ailleurs, les 3 derniers bouquins que j'ai acheté à ebook store de Sony étaient vraiment catastrophiques. Alors tant qu'à avoir des erreurs, cela vaut-il vraiment le coup de payer...?
Reply 

#5  Grimaud 08-06-2009, 07:07 AM
Pour le moment, j'ai pas eu de soucis avec les ebooks que j'ai eu via des éditeurs, même si j'ai déjà eu des livres avec des beaux ratés (deux pages inversées en plein dans une scène d'action... ça casse le rythme d'une force )

Après, je ne sais pas le degré d'erreur dont tu as été victime, mais ça me paraît peu probable que ça dépasse ce que peut donner comme catastrophe un bouquin scanné avec les en-têtes et pieds de pages qui ne sont pas retirés de la version numérique :

« Elle marchait dans la forêt, heureuse par cette Promenons nous dans les bois 7

Grimaud si belle journée, quand soudain»

Reply 

#6  EowynCarter 08-06-2009, 07:12 AM
J'ai bien eu le coup d'un bouquin avec plein de retour a la ligne en trop. (Le truc qui se voit quoi !!). j'ai dû éditer le bouquin a la mano pour la rendre lisible. Et je me suis fait rembourser.

Et un autre bouquin ou les début des paragraphe ressemblait à
B
onjour
au lieu de
Bonjour

Enfin bref, les éditeurs se foutent de la gueule du monde...
Reply 

#7  Grimaud 08-06-2009, 07:21 AM
Finalement, il doit y avoir une loi qui explique que la plupart des sociétés vont se vautrer et faire des erreurs évitables lors de la transition vers le numérique :

- qualité médiocre.
- DRM et idée que les clients sont malhonnêtes par essence.

J'attend de voir la forme que va prendre l'alerte anti piratage qui donne des envies de suicide à ma télévision HD et à mon ampli tellement la musique est daubesque et l'image minable. Et évidemment, pas moyen de passer ça (le plus comique, c'est quand j'ai revu certains vieux DVD, l'ALPA avait une adresse en @wanadoo.fr, ça fait super sérieux l'association qui a pas les moyens de se payer un nom de domaine et un serveur Web )
Reply 

#8  Saladdin 08-06-2009, 07:42 AM
Dans la catégorie "c'est dans l'air", un article aujourd'hui sur le site du Figaro.
Reply 

#9  filip 08-06-2009, 12:46 PM
C'est marrant (enfin si on veut) comme il faut toujours tout rapporter à l'ipod...

J'ai déjà eu des livres (il y a longtemps) où il manquait des pages (chapitre même) et où l'orthographe laissait franchement à désirer...

Et il n'est même pas question des foutus drm dans tout ça.
Reply 

#10  Grimaud 08-07-2009, 03:37 AM
Sur le passage spécifique à l'iPod, le journaliste est dans l'erreur, vu qu'Apple est déjà sur le marché avec Stanza (même si techniquement, ce n'est pas d'Apple) qui permet de lire les livres électroniques sur l'iPod Touch / iPhone (même si faut être motivé vu la taille de l'écran ) sans compter l'offre d'Ave Comics! ou les multiples applications livres.
Reply 

  Next »  Last »  (1/2)
Today's Posts | Search this Thread | Login | Register